les ombres noires Index du Forum
 
 
 
les ombres noires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Syly] L'Histoire d'une Reconvertie
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les ombres noires Index du Forum -> les ombres noires -> Bibliothèque de l'histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:52 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

[hrp] Voici l’histoire de Sylycya Féru (nommée Syly IG), cette histoire commence lors de l’arrivée de Sylycya chez les Dragons Rouges (guilde RP en alliance avec les Ombres Noires). L’histoire est relativement longue et elle vaut ce qu’elle vaut. J’espère que vous aurez autant de plaisir à la lire que moi à l’écrire. [/hrp]


* Lors de vos multiples voyages, vous arrivez fourbu aux portes de la citadelle de Theramore. Voyant vos signes d’appartenance aux Ombres Noires, le garde vous ouvre directement la porte et vous demande de vous présenter à l’intendant afin qu’il vous attribue une chambre digne de votre rang.

Bien que fatigué, vous vous pliez à cette demande et vous vous rendez au donjon. Là, l’intendant vous attend, et après les présentations d’usage, vous attribue une chambre à proximité de la bibliothèque. Il vous annonce que vous avez bien sûr accès sans restriction aux ouvrages.


Il est clair que pour le moment la lecture est la dernière de vos préoccupations et que l’unique chose que vous pouvez faire est de vous affaler sur votre lit et récupérer de votre voyage.

Le lendemain, la curiosité vous titille et vous décidez quand même de visiter cette bibliothèque. L’archiviste vous accueil à l’entrée. Petit, portant des lunettes et très pâle de peau, il est clair qu’il n’a pas vu la lumière du soleil depuis plusieurs lunes ! Il vous indique rapidement l’architecture de classement avant de replonger dans un gros livre, vous laissant vous débrouiller dans ce fartât de livres et parchemins.


Vous fouillez un petit peu et votre regard est retenu par un livre trônant au milieu d’une étagère vide. Son titre est : « L’Histoire d’une Reconvertie ». Intrigué, vous ouvrez la première page et tombé sur un index des chapitres :


Partie Une :


- Entrée chez les Dragons
- Une étrange histoire
- Un chemin dangereux
- Horreur
- Complication
- Un grand pas
- Une rencontre inopportune
- Pensée et réflexion
- Une première cérémonie
- Rechute
- Un moment charnière
- Ma nouvelle famille
- La fin d’une démoniste


Partie Deux


- Introduction
- En événement étrange
- Un nouveau pas
- Une jolie histoire




Vous tournez la page et commencez à lire cette étrange histoire.*


Dernière édition par Syly le Mer 7 Sep - 11:04 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:54 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Partie 1


Entrée chez les Dragons

Voici quelques jours que je suis arrivée au sein des Dragons Rouges. Mon arrivée chez eux tiens assez de la coïncidence et non pas d’une envie profonde de ma part. 

Tout a commercé lors d’une balade à la recherche de matières première pour mes travaux d’écriture. Je parcourais les chemins non-loin du Sombre-Comté ramassant différentes plantes utilisable pour confectionner mes encres lorsque j’entends le fracas d’un combat tout proche. Précautionneusement je m’approche et découvre une elfe entrain de lutter contre une bande de guerrier squelette. 

Tentée dans un premier temps de laisser cette elfe à son sort, je reste à l’écart, me contentent de regarder la scène. Mais voyant qu’elle se défendait bien et qu’elle n’arriverait pas à avoir le dessus, je décide d’intervenir. Je m’avance jusqu’à me trouver à portée de sort du premier guerrier. Je me concentre quelques secondes et une flamme grandit dans ma paume. Lorsque je sens que mon sort est assez puissant, je tends la main en direction du squelette et la boule de feu file directement en direction de ma cible. Le choc est terrible et en une fraction de seconde il ne reste que quelques cendres de l’assaillant. Le second squelette surpris par cette intervention se retourne vers moi et me charge. Sans plus réfléchir, je retends ma main et une boule d’énergie sombre s’en échappe et vient frapper le guerrier en pleine course. Malheureusement le sort n’a pas été assez puissant et n’a pas terrassé mon ennemi. Mais voyant qu’il risquait de finir comme son ami, il préfère se retirer du combat et fuit dans la forêt.  Pendant ce temps, l’elfe finissait de réduire à néant le troisième monstre. 

Lorsque tout ceci fini, nous nous retrouvons toutes les deux. Essoufflées par le combat, marqué par ce pique de violence nous nous approchons l’une de l’autre. Elle semble sur ces gardes et son bâton semble près à frapper. Voyant cela, je me prépare au pire. Je lui demande ce qu’il se passe et elle me répond sèchement qu’elle avait senti la noirceur de mon dernier sort et que les démonistes n’étaient absolument pas les bienvenus ici. Voyant la situation sur le point de déraper, je décide de faire le premier pas et je lâche mon bâton, montrant par là que mon but n’était pas de me battre avec elle. Voyant mon geste, elle se détend un peu, mais elle reste sur ces gardes. 

Je décide de jouer franc jeu avec elle. Oui, je suis démoniste mais que j’use de mes connaissances pour faire le bien autour de moi et non pour noircir les âmes. La preuve, je viens de l’aider… Elle semble moyennement convaincue par mon histoire, mais elle veut bien me laisser le bénéfice du doute. Pour finir de la convaincre, je lui propose d’aller boire un thé au village afin que je lui raconte mon  histoire. Lorsque tout est dit, elle se détend complètement. Elle me raconte également sa vie dans les grandes lignes. Ce faisant tard, nous décidons de nous séparer, mais nous nous promettons de nous revoir rapidement afin de partager un peu nos expériences et nos histoires.

C’est ainsi qu’au fils de nos rencontres, nous lions une amitié solide et que finalement elle me parle de son appartenance aux célèbres Dragons Rouges. Ne connaissant pas trop ce groupe, je lui demande de développer un peu. A la fin de son récit, je suis conquise par ce groupe et je lui demande s’il serait possible de me faire entrer au sein de cette organisation. Elle me juge rapidement du regard avant de répondre que oui, c’est possible. Mais qu’il serait préférable que personne ne connaisse mon affinité avec les arcanes interdits. 

Après une rencontre approfondie avec un haut-responsable, je suis acceptée au grade d’éprouvée. Je suis transportée de joie et je promets solennellement de m’investir au maximum de mes capacités en tant que mage. 

C’est lors de cette rencontre que l’on me présente une elfe druide qui sera la personne chargée de me guider dans la guilde et dans mes choix. 

Voilà une nouvelle étape dans ma vie !


Dernière édition par Syly le Mer 7 Sep - 11:05 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:54 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Une étrange histoire


Voilà maintenant quelques jours que je suis membre des Dragons Rouges. Je n’ai jamais été aussi bien de ma vie. Les gens sont sympas et accueillant et on dirait que cela fait déjà des années que je suis ici. 

On m’a accordé une petite chambre près de la Tour Spirituelle de Théramore. J’y suis très bien. J’ai une liberté relativement large sur mes agissements et sur mes devoirs. Mon amitié avec Véra se renforce de jour en jour et nous sommes maintenant quasiment inséparables. Nous veillons les deux à ce que mon secret ne s’ébruite pas.

Nous allions souvent nous promener dans les bois, à la recherche de plante et ou pour sécuriser des zones. C’est lors d’une de ces balades que l’impossible se produisit :

Nous étions entrain de nous balader comme à notre habitude dans une zone très calme. Nous discutions de mon choix de quitter la partie « blanche » de la magie pour me consacrer à la partie « obscure ». Lors de cette discussion une chose horrible se passa. D’abord une impression de malaise m’envahi et doucement s’accentua. Puis plus rien, je me retrouvais dans le néant durant ce qui me paru une éternité. 

Lorsque je repris le dessus, j’étais étendue dans le fossé, mes mains étaient couvertes de sang, mes habits imbibés également. Je pris peur et je regardai autour de moi. Je découvris Véra couché à coté de moi. Son corps était mutilé de la façon la plus horrible qu’il soit. La terreur se lisait sur son visage : yeux exorbiter, grimace d’horreur. Je m’approchai de son corps, les larmes aux yeux, tentant de me remémorer ce qu’il s’était passé. Mais rien… le néant. 

Après le premier choc, la panique se répandit en moi et je m’enfuis en laissant le corps de Véra sans vie aux animaux sauvages. Je me réfugiai dans ma chambre pour ne plus en sortir. Repassant en boucle dans ma tête les évènements passés et me culpabilisant de n’avoir rien pu faire. 
Il se passa plusieurs jours avant que je n’ose sortir. Durant cette période, je réussis à me convaincre que je n’y étais pour rien et qu’un monstre devait être tapi dans les bosquets et qu’il nous a attaqués par surprise. Il a du m’assommer avant de s’en prendre à Véra. 

Je demandai audience au général Hikikomorï afin de lui relater les faits et lui annoncer le décès de Véra. Je lui indiquai le lieu de l’attaque. 

Depuis, je n’ose plus passer par cette endroit…


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:54 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Un chemin dangereux 


Souvent ces derniers temps je m’éloigne du tumulte de la cité et de ces habitants en partant parcourir la campagne. Les marécages entourant la cité ne me convenant pas, je vais en général me balader dans les Tarides, accompagné de Kaly, ma jeune jument pleine de fougue. 

Le climat et le décore de cette région me convient à merveille et j’aime me perdre dans cette savane, observant le cycle de la vie. Les gazelles sautant de par et d’autre, les zèbres broutant, les lions à l’affut d’une proie et les hyènes cherchant des carcasses à voler. Tout cela m’apaise et m’aide à compenser le manque crée par la disparition de Véra. 

Un autre avantage non-négligeable de cette contrée, c’est qu’elle est très peu fréquentée et il est très rare que quelqu’un vienne me déranger dans mes méditations. Il est arrivé de temps en temps qu’un membre de la horde un peu plus courageux que les autres tente de m’attaquer lâchement. Mais un ou deux sorts bien sentis le remette en place et le fait fuir. 

C’est dans le cadre d’une de ces rencontres que j’ai eu une nouvelle visite de la Bête (c’est ainsi que je dénommerai maintenant le monstre qui s’en ait pris à Véra). J’étais loin de me douter que je risquais quoique se soit ici. Pour moi, l’attaque qui avait prématurément ôté la vie de ma compagne était due à une mauvaise rencontre. Maintenant ma vision est toute différente. 

J’étais comme à l’accoutumée entrain de médité sur le haut de la plus haute colline des Tarides lorsqu’un hordeux peut scrupuleux de respecter mon moment de solitude tente de m’attaquer par derrière. Malheureusement pour moi, je n’ai pas vu le coup venir et je me suis retrouvée assommée. 

Je suis revenue à moi quelques minutes plus tard. Encore un peu sonnée, je n’ai pas tout de suite compris que je n’aurais pas du me réveiller. Il est rare qu’un ennemi ne saute pas sur une occasion d’achever sa victime. Lorsque je me relève et m’assure de l’absence de blessure, je remarque du sang sur mes mains ainsi que sur mes habits, mais aucune je ne remarque aucune entaille. Je regarde autour de moi et je découvre le cadavre éventrer d’un hordeux à quelques mètres de moi. 

Je m’approche de lui et je m’aperçois qu’il est encore vivant. Son regard est fixé sur moi et semble au comble de la terreur. Lorsque je m’avance, il tente de reculer, voulant me fuir. J’essaie de lui parler, mais il ne semble rien comprendre. J’arrive uniquement à lire la peur qui augmente à mesure que j’avance vers lui. Ces blessures étant mortelle, il sombre doucement dans la mort et juste avant de trépasser je l’entends murmurer dans ma langue et à mon encontre : « Démon ». 

J’observe son corps et remarque que les entailles me semblent étrangement familières. Il me faut peu de temps pour comprendre qu’il s’agit des mêmes plaies que celles qui couvraient le corps de Véra. Un frisson me parcourt le corps et tout de suite après la panique. Je me précipite vers Kaly et quitte la zone au triple gallot.

Arrivée dans mon auberge, je m’enferme dans ma chambre et m’assois en prenant ma tête dans mes mains. Je reste prostrée là à pleurer durant des heures avant de réussir à avoir une pensée cohérente. 

Maintenant c’est clair, la Bête en a après moi…


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:55 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Horreur

J’ai peur… Ni des combats, ni de l’extérieur… J’ai peur de moi… Et quand je dis que j’ai peur de moi, c’est parce que j’ai l’impression de ne plus me connaître…

Depuis maintenant plusieurs semaines, des choses bizarres se passent : les mystérieuses morts de ma regrettée Véra et du hordeux et mon impression que je change.

Tout c’est expliqué aujourd’hui et la vérité m’est apparue. C’est depuis ce moment que je me fais horreur. 

J’étais tranquillement entrain de rejoindre l’auberge du Comptée de l’or quand cela c’est produit. Je flânais le long du chemin, m’arrêtant de-ci-de-là sur le chemin pour cueillir des fleurs ou juste observer un loup au loin. C’est ainsi que j’ai croisé une mère et son enfant marchant en sens inverse en direction de la cité d’Hurlevent. C’est à ce moment que cela c’est passé.

J’ai senti en moi un énorme pouvoir qui tentait de m’expulser de mon corps, comme lors de l’accident de Véra. Mais ayant déjà vécu cette expérience, je me suis accrochée. J’ai senti mon corps se tordre sous la douleur ressentie. Mais j’ai tenu bon. J’ai senti que je perdais progressivement le contrôle de mon corps. D’abord les extrémités et doucement tout le reste. J’ai lutté contre ce phénomène, essayant de reprendre contrôle de mon corps. Mais rien n’y faisait. Doucement j’étais boutée hors de lui. 

Je sentais que doucement je sombrais dans le néant et dans un dernier élan de volonté, j’ai réussi à m’accrocher. Chose bizarre, je pouvais voir et entendre, mais je n’arrivais plus à bouger mon corps. Il n’obéissait plus à mes ordres et semblait se mouvoir par sa propre volonté. 

Durant ce phénomène, qui dura quelques secondes, la femme et l’enfant se sont rapprochés de moi. J’ai voulu crier pour leur dire de partir… mais rien, pas une syllabe ne sortait de ma bouche. Au contraire, je m’entendais dire que tout allait bien et qu’il ne fallait pas s’inquiéter. La petite famille acquiesça et continua sa route. C’est lorsqu’ils furent passé, que je vis l’indescriptible. Mon corps changeait très rapidement, passant de la petite jeune femme à celui de démon. Et là, je compris…

Une fois cette transformation faite, se nouveau corps se précipita sur la mère et son fils. Je voulais fermer les yeux pour ne pas voir ce qui allait suivre, mais rien à faire. Je me retrouvais obligée de regarder se massacre. J’aurais voulu pleurer, mais je ne le pouvais pas, j’aurais voulu hurler, mais rien ne sortait, j’aurais voulu fuir ce corps, mais cela n’était plus possible. Même sans lutter, j’étais ancrée au corps. Le monstre tua la mère sous les yeux de son enfant de la pire manière qu’il soit avant de jeter son corps dans le fossé et se tourner vers l’enfant. Je n’oublierais jamais le regard de ce gamin lorsque le monstre s’avança vers lui et le tua nette d’un coup de patte. Ce regard me hantera à jamais…

Lorsque ce carnage toucha à ça fin, je sentis immédiatement le corps du démon se métamorphoser en moi et l’esprit libéra mon corps dont je repris le contrôle. Je couru vers le corps de l’enfant, espérant pouvoir le sauver, mais il n’y avait rien à faire. Je m’écroulai à genou devant son corps et pleura de tout mon soule.

Je ne sais combien te temps cela dura, mais lorsque je relevais la tête, il faisait nuit. Horrifiée par ce que j’avais fait, je me relevai et parti en courant en direction de la cité. Je ne m’arrêtai que lorsque je fus sur le bateau pour chez moi. 

Je ne pus fermer l’œil de toute la traversée, repensant à ce changement, à ce massacre et surtout au regard de l’enfant. Je voyais encore son corps cassé dans le fossé, le visage d’effroi qu’il avait même mort. Durant le voyage, je compris aussi que la mort de Véra était de mon fait et que j’avais tué la seule personne a qui je faisais vraiment confiance. Cette réalité m’enfonça au plus profond du malheur.

Arrivée à l’auberge, je m’enfermai dans ma chambre et sombra dans une profonde dépression. Durant une semaine, je me fis monté mes repas et je refusai de parler à quiconque. Lorsque je ressorti de ma chambre, je pris la décision de parler à quelqu’un de tout cela.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:55 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Complication

Cela faisait plusieurs jours que je n’osais plus sortir de ma chambre. Je me faisais livrer mes repas par les serveuses et je refusais catégoriquement de rencontrer quiconque. Mon état me faisait peur et j’avais le pressentiment que je risquais de faire du mal à mon entourage. 

De plus, j’avais le sentiment que mon entourage se disloquait doucement. J’avais trouvé réconfort dans les bras de Tanir, mais je n’avais plus vu celui-ci depuis plusieurs semaines et j’avais un peu peur qu’il soit tombé au combat lors de la recherche de son mentor. J’avais appris par un membre des Dragons Rouges de passage qu’Ozélie avait quitté précipitamment la guilde, me privant de sa présence réconfortante et de son support pour passer ce cap difficile. Je n’avais plus personne de confiance sur qui me reposer et à qui parler de mes problèmes.

J’avais bien pensé aller voir directement notre Généralissime, mais au vu de sa formation et de son intransigeance, j’ai eu un peu peur de sa réaction si je devais lui parler de mon penchant pour la magie occulte et les problèmes de possession qui en découlait. Je me retrouvais donc seule face à mon problème. Mais je savais déjà qu’il était trop lourd pour que je puisse le garder pour moi. 
Je ne savais pas trop quoi faire. Je n’allais pas livrer mes secrets à n’importe qui. Il y avait trop en jeu pour ça. Je finis par prendre la décision de me livrer à une personne a qui j’avais toute confiance : Ozélie. Ce choix était dicté par deux impératifs : de un, elle pensait qu’elle aurait un point de vu plus objectif vis-à-vis de mes choix et deuxièmement ne faisant plus partie des Dragons, cela risquait moins de jouer en ma défaveur en cas de problème. 

Forte de cette nouvelle quête, je partis donc à ça recherche en sachant seulement qu’elle avait été vue pour la dernière fois à Hurlevent. J’entrevoyais une lueur d’espoir dans les ténèbres ou était plongée ma vie ces derniers temps. Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour la retrouver dans l’agitation de la ville. Je me suis directement dirigée vers le parc afin d’interroger les druides qui si trouve. Ils m’ont dit l’avoir vu dans une auberge située pas loin. Après mainte remerciement, j’entre dans l’auberge et surprise, le la voie. 
Après quelques mots sur nos retrouvailles, elle m’entraine avec elle et des amis sur une plage proche d’Aubedine. La soirée est très sympa et passe comme un éclair. Je n’ai pas eu le courage de lui parler de mes problèmes et d’ailleurs nous nous ne sommes pas retrouvées seule un seul instant. Je me promets de revenir le lendemain pour tenter de discuter avec elle. 

Une petite anecdote durant cette soirée, un homme semble m’avoir remarqué. Il a été très gentil et pleins d’attention avec moi durant toute la soirée. J’ai été touchée par son comportement. 

Le jour suivant, je reviens à l’auberge pour tenter de parler avec Ozie. Malheureusement pour moi, c’est la fête et les gens dance et boivent, rendant toute discussion impossible. D’ailleurs ma marraine de cœur c’est également mise à boire. De mon coté, je n’ose toucher une goutte d’alcool de peur de perdre le contrôle de moi et qu’un malheur se produise. Tuber, l’homme que j’ai rencontré hier soir, est également là. Il redouble d’attention à mon égard et je sens que son comportement n’est pas dénué de sens. D’ailleurs ces amis l’ont remarqué et l’embête avec ça. Cela semble le gêner. Finalement je l’invite à danser sous la pression d’un de ses amis, Xatos. 
Il n’a pas l’air très à l’aise sur la piste de danse, mais doucement il prend confiance en lui et profite également du moment. Mais voyant que l’heure tourne, je dois m’en aller. Pour lui donner un peu confiance pour notre prochaine rencontre, je dépose un petit bisou sur sa joue avant de partir. 

Lors de mon voyage de retour, mes pensées partent dans tous les sens. Je sens que je ne suis pas indifférente au charme de Tuber. Mais pour le moment, et malgré le manque de nouvelle, je suis avec Tanir. Je ne sais pas trop comment je me suis retrouvée dans cette situation, ni si cela provient de mon problème de possession.

Comme promit la veille, je retourne au parc le lendemain pour revoir tout ce beau monde. C’est la grande agitation. Mes nouveaux amis ont retapé une nouvelle auberge pas loin de l’ancienne et c’est la soirée d’ouverture. Mais rapidement tout dégénère. Je décide de sortir et de réfléchir à mes différents soucis. Ozie me rejoint et je décide de lui parler. Mais à ce moment, Tuber arrive également. Ozie nous sourit et nous laisse les deux. Son sourire est plein de sous-entendus et d’amusement. Je me retrouve donc avec Tuber devant l’auberge, mais l’endroit n’étant pas calme, nous décidons d’aller faire un tour. 

Nous discutons un moment et ce qui devait arriver, arriva. Nous nous embrassons face au puits de vie d’Hurlevent. Un mélange de bonheur et d’appréhension me parcourt. D’un coté je suis très heureuse car Tuber me plait beaucoup. D’un autre coté, je me retrouve à tromper Tanir et cela me déplait beaucoup et l’appréhende le moment de son retour. 

D’un autre coté, Tuber me semble relativement fragile. Et du fait de ma seule présence, je le mets en danger. Je trouve cette idée inacceptable. Il faut absolument que j’arrive à exorciser le démon qui est en moi ou tout du moins le contrôler pour ne plus mettre en danger les gens que l’aime.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:56 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Un grand pas


Hier dans la soirée, j'ai franchis plusieurs grand pas. Je ne sais pas s'ils me feront avancer ou non. Mais maintenant je ne suis plus seule. 

La pression se faisant trop forte sur mes épaules, j'ai finalement décidé de me confier. Pour cela j'ai choisi la personne qui me paressait la plus appropriée : Ozélie. 

La discussion a été très dur pour moi. Livrer mon mensonge, me dévoiler en tant que manipulatrice des ombres a été très dur. Mais cela m'a fait le plus grand bien. Bien que choquée Ozélie c'est dite à mon coté et qu'elle m'aiderait du mieux qu'elle pouvait. Je lui ai également raconter mes problèmes de possession et des tueries liées à celle-ci. Elle a été une oreille très attentive et m'a conseiller de demander une audience à la prêtresse Emiade. Je lui ai promit de le faire.

J'ai profité de la grande messe donnée à la cathédrale pour demander une audience. Audience qu'elle m'a immédiatement donnée. Je lui confia que ce que j'avais à dire était hautement confidentielle et elle m'amena dans les catacombes afin de ne pas être dérangé. 
Me confier à Ozélie a été très dur, mais me confier à Emiade a été bien plus simple que je ne le pensais. Sûrement du fait que je ne la connaisse pas. Je lui énonça mon problème, le lui livrant aussi fidèlement que possible : l'impression de sombrer dans le néant, mon retour à la vie et la découverte des cadavres autours de moi.

Elle m'écouta très attentivement avant de se prononcer. La manipulation de la magie d'ombre avait corrompu mon âme et un démon en profitait pour s'assaillir. Dans un premier temps elle me dit que le seul moyen de faire cesser ces possessions était de stopper tout ce qui avait un rapport avec les ténèbres et suivre les préceptes de la lumière. Je lui ai demandé s'il n'y avait pas d'autre possibilité car c'est par les ombres que je combattais les ténèbres pour faire progresser la lumière. 

Après un moment de réflexion et de discussion, elle me dit qu'il serait possible de combattre le démon, mais que c'était une solution temporaire. Le démon reviendrait toujours... Elle m'expliqua que c'était un rituel dangereux et qu'il fallait que j'ai une détermination immuable, sinon cela ne servirait à rien. Je lui promis que ma détermination était sans faille et que je ferais tout ce qu'il m'était possible pour arriver à mes fins. Elle aquiesca et me demanda s'il était possible de faire sortir ce démon de moi afin de pouvoir le combattre. Je lui répondis que non, le démon prenait possession de moi de temps en temps, mais je n'avais pas de moyen de le provoquer. 


Son conseil pour le moment était de trouver un moyen de provoqué ce démon et le faire sortir de moi. Tant que cette étape ne sera pas franchie, nous ne pourrons rien faire. 

Notre conversation se fit ainsi. Elle me demanda juste de rapidement revenir la voir. Ce que j'acceptai sans problème. 

Je suis retournée ensuite à l'auberge. Et sous la pression d'Ozie, j'ai également raconté mon histoire au chevalier Martella. Je savais pertinemment que cela serait très mal pris par celle-ci. J'avais peur que mon mensonge couplé aux restes ne me fasse expulser des Dragons Rouges pour parjure. Mais mise à part une immense déception, tout c'est bien passé. Elle m'a consolée et m'a supplié de laisser tombé la magie occulte. Elle n'arrivait pas à comprendre que c'était toute ma vie...

Il me faudra encore longtemps pour regagner la confience que j'ai perdu en ce jour. Mais un énorme poids c'est enlevé de mes épaules. J'ai maintenant des gens qui peuvent m'aider à passer les prochains caps et m'appuyer dans mes démarches vers la lumière.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:56 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Une rencontre inopportune 

Comme souvent, je parcours le monde à la recherche de connaissance sur la magie et plus particulièrement sur la magie noire. Ces recherches me mènent à régulièrement me rendre dans des lieux hostiles afin de glaner des brides de savoir sur le corps de puissant mage ou démoniste. Mais la plus grande source de savoir ce trouve entre les mains de grand maître. Ces personnages se trouvent en général dans les capitales mais certains vivent en ermites.

Après l’une de ces rencontres avec un maître démoniste se trouvant dans une crypte de Hurlevent que j’ai la mauvaise surprise de tombé nez à nez avec une éprouvée des Dragons Rouges. Elle semble aussi surprise que moi de me voir ici. Après quelques banalités dites, histoire de détourner l’attention, elle me prend par surprise en me disant chercher des informations sur la magie noire. Après l’avoir rapidement jugée du regard, je prends la décision de me dévoiler à elle. 

Nous nous installons à l’auberge de l’agneau assassiné devant un verre de pinot noir. Elle se présente, elle s’appelle Kotory. Avant de lui parler de moi, je lui fais promettre que tout ce qui sera dit devra rester strictement entre nous. Elle accepte cette condition sans problème. Elle me répond qu’elle préfère aussi que son appartenance ne soit pas dévoilée. 
Une fois ces bases établies, je lui demande si l’utilisation qu’elle fait de la magie noire est uniquement pour aider l’Alliance dans son combat. Elle m’assure que oui. Elle m’explique que sa mère était démoniste et qu’elle combattait déjà la horde. Elle veut poursuivre dans cette voie. Rassurée par ces paroles, j’entreprends de la questionner sur son savoir et sur sa voie. Elle me dit se chercher mais il me semble que l’affliction est sa voie. Elle me confirme qu’elle a une préférence pour cette voie. Elle me parle également de ses relations avec ses démons. Elle semble être très fusionnelle avec, mais elle leurs laisse un peu trop de liberté et c’est peu dire que cela peu mener à des catastrophes. 

Après cette courte présentation, j’accepte de l’aider dans sa progression vers le savoir, mais elle devra être très attentive et travailleuse. Elle est heureuse et me dit qu’elle s’appliquera du mieux qu’elle peut. Contente d’avoir une disciple, je lui demande si elle veut bien me montrer ce qu’elle sait faire. 

Pour ce faire, nous allons nous perdre dans les bois. Je lui propose de m’attaquer afin que je puisse voir ces techniques. Je me prépare afin de me protéger contre ces assauts. Elle commence son travail en m’envoyant son démon et en lançant toute une série de sorts. Elle n’applique aucun ordre ni aucun cycle. Une fois se combat fini, je lui prodigue mes premiers conseils : elle doit absolument ordonner le lancement de ces sorts. Elle ne peut envoyer n’importe comment ces sorts. Cela consomme trop de puissance et surtout les effets sont très moyens face à un ennemi. Je lui donne ma façon de fonctionner et lui demande de recommencer. Le deuxième assaut est bien mieux fait, elle lance ces malédictions mais très vite elle perd pieds et relance des slaves inutiles. 

Fatiguée après ces combats, nous décidons de nous séparer et de nous revoir très vite pour la suite de son apprentissage. Il restera beaucoup de travail à faire, mais elle semble bien assimiler mes cours. Je suis sûr que rapidement elle fera une très bonne démoniste au service des Dragons Rouges.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:56 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Pensée et réflexion


Cela fait maintenant longtemps que je n’ai pas eu le temps de remplir mon journal. Les évènements de ces derniers temps ont accaparé tout mon temps et c’est avec plaisir qu’aujourd’hui je reprends ma plume. 

J’ai relu mes dernières pages et je réalise qu’un énorme chemin a été parcouru depuis. Un chemin long et difficile et j’en ai peur, loin d’être terminé. Heureusement des amis proches sont là pour me soutenir et m’empêcher de baisser les bras devant les tâches monumentales qui m’attendent. Jamais je ne les remercierais assez.

Ma dernière entrée dans ce journal concernait une jeune apprentie démoniste, Kotory, que j’avais rencontrée à l’auberge de l’Agneau Assassiné. Notre relation a été qu’en s’améliorant et elle est devenue ma filleule. J’ai mit un point d’honneur à l’aider coûte que coûte de la même manière que Ozélie m’a aidé et m’aide toujours. 

Malheureusement les événements se sont précipités et je n’ai plus eu assez de temps à lui consacré. J’espère qu’elle le comprend. Peu de temps après notre rencontre, notre regrettée généralissime est décédée suite à des blessures me laissant à la tête des Dragons Rouges. A partir de ce moment, les jours sont devenu heures, les heures sont des minutes et les minutes des secondes. Le temps file à une vitesse folle et ne semble pas vouloir ralentir. 

Dans un premier temps, mes sentiments ont été partagés entre l’honneur que j’ai ressenti devant cette décision et la panique d’accéder à un tel poste et la sensation que ma vie ne sera plus jamais la même. Tous ces sentiments m’habitent encore en ce moment plus un : le stress. 

Il est difficile de s’imaginer le stress que c’est d’être à la tête d’un ordre d’élite tel que les Dragons Rouges. Il n’existe pas un moment où je ne m’en fais pas pour un ou l’autre de mes hommes. La peur que quelque chose leur arrivent m’habite continuellement. Je sais que se sont de vaillants combattants et que pour la plupart ils sont conscients de leur force et surtout de leur faiblesse. Mais je redoute le jour ou l’un d’eux disparaitra pour rejoindre la lumière suite à une décision que j’aurais prise. 

Maintenant que j’y pense, il y a également eu un autre changement dans ma vie. Depuis ma nomination, par respect pour mes hommes et pour moi-même, je ne cache plus ma vraie nature. J’affiche au grand jour mon affiliation à la magie des ombres et mon combat pour la lumière. Pour le moment je n’ai pas eu de retour négatif sur le sujet, mais je sais que cela pourrait gêner les plus inquisiteurs de mes hommes. Je pense qu’ils savent que je suis ouverte à la discussion afin de tenir ma position et les rassurer le cas échéant. 

Une chose étrange est que depuis cette nomination, je n’ai plus eu de crise de possession. Le démon semble me laisser tranquille pour le moment. Mais je sais au plus profond de moi que ce n’est que partie remise. Il faut absolument que je reprenne contacte avec Emiade afin d’en finir. D’ailleurs, suivant ces conseilles, je me rends souvent dans les lieux de lumière afin de méditer et demander aux dieux de me venir en aide. Est-ce que cela suffira ? J’en doute…


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:57 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Une première cérémonie

En ce jour, une cérémonie c’est tenue dans le parc de Hurlevent. C’était la première cérémonie depuis ma prise de fonction et j’avoue avoir été un peu stressée de devoir m’exprimer devant les membres qui avait fait le déplacement. Il y avait le chevalier Kabäll, l’éclaireuse Kotory et les éprouvés Pallax et Alassar. 

Cet événement avait pour but de donner à notre éclaireuse Kotory son tablard. Il n’avait pas pu être donné plus tôt car ce geste hautement symbolique avait été oublié du fait des circonstances. Etant donné que Kotory est ma protégée je ne voulais pas officier lors de cette remise afin de profiter de ce moment en tant que marraine. C’est donc le chevalier Kabäll qui a pris en main cette cérémonie. Kotory était très émue par ce geste et j’avoue que moi aussi. Le maitre de cérémonie nous a fait un très beau discourt en remettant l’habit à notre démoniste. 

Lorsqu’il eut fini, je pris la parole, car je voulais profiter de la situation pour promouvoir deux autres membres à un grade plus élevé. Je fis avancer les éprouvés Alassar et Pallax vers moi. Après un bref discourt ou je les félicitais pour leurs application au sein des Dragons Rouges, je les promus adepte de l’Ordre, confirmant par là leurs appartenance à notre groupe.

Nous finîmes notre cérémonie à l’auberge du « Compté de l’or » autour d’un verre bien mérité.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:58 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Rechute

Les choses tendent à se calmer, me laissant un peu plus de temps pour moi. Bien sûr il reste encore pas mal de problème à régler dont le premier est l’expansion de l’Ordre, mais pour le moment nous suivons la voie que j’ai tracé. 

Je profite de ce temps libre pour reprendre mes recherches sur la magie dans les confins des différents continents. Quel plaisir de pouvoir m’adonner à ma passion, de retrouver les routes, de rendre visite aux tribus perdue en pleine nature. Ce bref retour à ma vie précédente m’a permis de me ressourcer et de faire le point sur ces derniers mois.

Il en est sorti presque que du positif. Mais un gros bémol c’est produit durant ce retour aux sources. La chose que je redoutais le plus c’est produite à nouveau, heureusement sans trop de conséquence. 

Cela c’est produit dans la région des Désolaces. Je me baladais à proximité d’une source de magie obscure, cherchant à percer le secret de celle-ci. Malheureusement la source était entourée de tout ce qui peut se faire comme démon, évidement attiré par la puissance de la source. Il ne m’était pas possible de progresser sans me faire découvrir et sans engager le combat. Voulant à tout prix m’approcher au plus près je décide donc de m’avancer au plus proche des démons et de faire mon chemin à travers eux à grand renfort de sorts et de malédictions. 

M’en tenant à ce plan, je m’avance jusqu’à me trouver à quelques mètre du premier démon, je me redresse préparant un terrible sort de destruction. Ma concentration arrivant à son maximum, je sens une sensation bizarre me parcourir le corps, coupant du même coup ma concentration. En moins de deux, je me sens propulser hors de mon corps. Je me retrouve dans l’éther, à observer la scène.

Le démon m’ayant vu, pousse un hurlement et s’apprête à me sauter dessus, suivit par ces confrères proches. Je me précipite vers mon corps, espérant reprendre le contrôle avant de recevoir le premier coup. Mais en un éclair mon corps change et se transforme pour devenir démon. Les assaillants voyant cela se recule, mais pas assez vite. 

En un coup d’aile, le démon que je suis devenu se retrouve sur la première créature et sans paraitre forcer le casse en deux avant de lancer ces restes dans la source de magie. De ma position en hauteur, je vois tous les monstres reculer et s’enfuir, laissant mon double démoniaque seule autour de la source. Je profite de ce répit pour foncer sur la bête, espérant le surprendre et reprendre possession de mon corps. Miraculeusement, j’arrive à reprendre le contrôle sans trop d’effort, propulsant le démon hors de mon enveloppe. 

Je m’écroule à proximité de la source. Il me faut plusieurs minutes pour reprendre mes esprits. Lorsqu’enfin je me relève, je vois les différents démons à distance, n’osant pas s’approcher de moi. Profitant de cela, je m’approche de la source et j’en puise un peu dans une éprouvette, avant de m’enfuir de cette zone maudite. 

Je chevauche d’une traite jusqu’à Theramore. Je me réfugie dans la tour des arcanistes afin d’y déposer mon précieux butin. A ce moment seulement je m’autorise à souffler. Je suis immédiatement prise de frisson de terreur et d’un profond dégout envers moi-même.

J’avais à tord pensé avoir réussi à éloigner la bête de moi, m’être définitivement débarrassé de lui et être libre de mes mouvements. Mais cela n’était qu’une accalmie. En plus de cela, j’aurais pu à nouveau crée la destruction autour de moi et perdre les personnes proches de moi comme j’ai perdu Véra. Jamais je n’arriverai à me remettre si je devais perdre par ma faute Tuber ou Kotory…


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:58 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Un moment charnière 


Ma vie est à un tournant. Le choix que je vais devoir faire va avoir beaucoup de répercutions sur moi et sur les gens qui m’entoure. Tout ça c’est passé hier dans la soirée. 

J’étais entrain de discuter avec Taurus près de la prison. Depuis peu, il me sert de guide et m’apprend à maitriser mes pouvoirs et augmenter ma puissance. Afin de me montrer sa puissance et le connaissant tenter de m’épater, il a invoqué une personne. Il a choisi de faire venir la prêtresse Emiade. 

J’ai été surprise par cette apparition. Mais cela tombait plutôt bien car j’avais besoin de discuter avec elle de notre alliance et de moi-même.

Malheureusement le dénommé Taurus ne voulait pas nous laisser seules et cela a été toute une histoire pour avoir la paix. Après avoir tenté de l’enfermer en prison et après avoir tenter de l’assommer, il nous a finalement laissé. 

Nous nous sommes donc rendu à l’auberge se trouvant à coté de la tour des mages afin de discuter tranquillement. Nous avons été rejointes par un proche de la prêtresse nommé Konrad et qui lui sert entre autre de garde du corps. Nous avons fait connaissance et un peu discuter de la possibilité de faire de temps en temps des messes pour les Dragons Rouge. Nous avons ensuite discuté de mes problèmes.

L’endroit n’étant pas des plus calmes, nous avons décidé de rejoindre le bureau de la prêtresse dans la cathédral. En cours de chemin, nous sommes tombé sur Tuber. Pensant qu’il devait savoir ce qui allait ce dire, je lui propose de nous suivre.

Arrivé à destination, nous prenons place autour du bureau de dame Emiade. Elle me demande si Tuber est au courant de toute cette histoire. Je l’informe que nous, mais que je n’ai rien à lui caché. Elle acquiesce et d’un regard bienveillant me demande de commencer. Je suis un peu anxieuse à l’idée que Tuber puisse mal prendre ces révélations et ne veuille plus de moi par la suite. 

Malgré cela, je ne peux plus reculer. J’entreprends donc d’expliquer à Emiade, Konrad et Tuber mon problème. Je prends soin de prendre mes explications depuis le début afin que tout le monde puisse suivre. Lorsque je déroule le fil de mon histoire, je vois Tuber se tendre. Cela me fait très mal de lui faire ça. J’ai l’impression qu’on m’arrache le cœur de le voir ainsi. Mais je continue, expliquant la mort de Véra, le massacre de la famille, le répit avec ma prise du pouvoir dans la guilde et finalement ma rechute. 

La prêtresse Emiade me regarde toujours avec bienveillance, me poussant à continuer mon histoire. Lorsque je leurs explique que j’ai pu voir mon corps se transformé et que j’ai vu le démon, elle me presse de question sur ça forme, son allure. Elle me dit qu’il est très important de savoir qui il est afin de pouvoir procéder à une exorcisation.

A ce moment, Taurus débarque dans le bureau criant qu’il ne faut jamais faire cela, que la personne peut en mourir. Ne le laissant pas continuer, Konrad se glisse vers lui et le fait sortir de la pièce. Son interruption n’aurait pas pu plus mal tombé. Je n’aurais jamais voulu que mon histoire soit diffusée hors de cette pièce et surtout pas aux oreilles de Taurus.

Malgré le fait qu’il ne soit plus dans la pièce, je le sens près de moi et j’entends sa voie à mon oreille. Il me dit tout le mal qu’il pense de ce procédé, m’avertissant que si je pratique cela, je perdrais tous mes pouvoirs. Qu’un démoniste digne de se nom s’évertue à dominer son démon et à profiter de sa force. 

Je demande à la prêtresse s’il est vrai que cela me ferait perdre tous mes pouvoirs. Elle me répond qu’il n’est pas possible de me soigner sans éradiquer le mal en moi, donc ma part d’ombre.

Cela me fait mal. La manipulation de la magie de l’ombre est toute ma vie et je ne vois pas à quoi je pourrais servir si elle me quittait définitivement. 
Elle me dit également que si je ne le fais pas, elle ne pourra plus rien pour moi et qu’au contraire, elle s’éloignera en me considérant perdue. 

Durant la conversation, Tuber c’est rapproché de moi et m’a posé sa main sur mon épaule. Ce geste m’a fait très plaisir et me prouve plus que tout son amour pour moi. 

Je me retrouve confrontée à un dur choix. Un choix qui va profondément changer ma vie et me propulser soit vers la lumière, soit m’envelopper d’ombre. Et dans les deux décisions, il y aura des points positifs autant que de point négatifs. 

Je me retire, précisant à Emiade que je lui ferais part de ma décision. Une fois hors de la cathédral, je m’arrête et regarde Tuber. Je m’excuse de lui avoir caché tout cela. Pour toute réponse, il me prend dans ses bras, je me blottis contre lui. Il me fait comprendre que quelque soit ma décision, il me suivra et m’aidera.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 10:59 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Ma nouvelle famille

Depuis la cérémonie menée par Kotory pour la relâche de mes démons, je fais partie de sa famille et de son clan. Mais afin que cela soit officiel, il fallait que je sois accepté par ceux-ci. Pour ce faire, une visite dans son village était nécessaire. D’autre part, Alassar devait également être présenté et accepté. 

C’est dans ce but que nous nous sommes retrouvé à l’auberge du compté de l’or afin de partir en direction de son village.

La route était longue, mais étant très bien accompagnée elle fut très agréable. Le seul hic est que je me sentais de plus en plus tendue à mesure que nous nous rapprochions. Il n’y avait pas de raison particulière à cela, au contraire. J’étais déjà plus ou moins acceptée et en plus, j’étais considérée comme une alliée à leur clan. Malgré cela, une boule se formait dans mon ventre. Je finis par comprendre d’où venait cette peur latente. 

J’étais démoniste et j’allais entreprendre de rejeter tout cela. Cela pouvait être très mal pris par un clan composé principalement de démoniste. De plus, j’avais pu voir la réaction de ma protégée à l’annonce de ce changement radical de mon statut.

Quoiqu’il en soit, je ne devais pas être la plus stressée. Alassar allait être présenté à sa future belle-famille. Le fait que celle-ci soit matriarcale, démoniste et humaine pouvait expliquer la pâleur de son teint . Cela me fit sourire et me détendit un peu. 

Après plus de deux heures de marche, nous arrivons en vu du village. Les gens s’étaient réunis autour de grande table et semblait nous attendre. A peine avons-nous mit pied à terre que la foule nous entourait, enfin, entourait surtout notre Kotory. 

Ils avaient préparé un succulent repas. Cela tombait plutôt bien vu que j’avais une faim de loup. De plus, dans cette atmosphère détendue, nous avons pu faire connaissance avec les différents membres du clan. Le repas terminé. Kotory nous a amené vers notre hutte. Nous y avons fait la sieste. J’avoue avoir eu un sommeil agité. Les événements de ces derniers jours troublaient mon sommeil. 
Lorsque je suis ressortie de la hutte, j’ai remarqué que les principaux membres de la communauté n’étaient pas présents, ainsi qu’Alassar. J’en déduis qu’il subissait l’interrogatoire de la famille. Cela me fit sourire en le pensant assis au centre du conseil assailli de toute part par un feu nourri de question. Le pauvre.

Attendant la fin de la cérémonie, je m’assis sous un grand arbre et je laissais mes pensées aller et venir au gré de leur envie. Une pensée en forme de visage refit plusieurs fois surface. Elle me regardait avec amour et tendresse. Je me perdis dans cette pensée, pensant à mon amour qui n’avait pas pu venir et qui me manquait déjà. 

La voie d’une fillette me fit ressortir de cet état de demi-sommeil. Elle me tendit la main et me demanda de la suivre. Je pris sa main et elle me dirigea au centre d’un cercle délimité par des bougies. Cela me rappela la cérémonie que j’avais passée pour la libération des démons. Les bougies étaient les mêmes avec la même bougie blanche en son centre. Kotory se tenait assise et m’indiqua qu’il fallait que je m’asseye à coté d’elle. Je pris place et elle commença un rituel.

Je me senti transportée par ces paroles et totalement détendue. Un vent chargé de pétale et de senteur floral m’enveloppa un moment avant de se dissiper, éteignant la flamme de la bougie. Kotory semblait heureuse. L’esprit avait répondu par l’affirmative à sa demande et m’acceptait dans son cercle. J’étais maintenant acceptée par son clan et j’en faisais totalement partie. De plus, je pouvais siégée au conseil en tant qu’invitée. Cela faisait de moi la sœur de Kotory. 

Rien n’aurait pu me rendre plus heureuse. J’ai à nouveau une famille !


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 11:04 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

La fin d’une démoniste

Voilà quelques heures que je me suis éveillée, l’esprit brumeux et le corps tout engourdi. J’étais envahie par une série de sensation bizarre dont les plus marquantes étaient l’impression générale de faiblesse et de vide.

Lorsque j’ai ouvert les yeux, la première image qui m’est apparue, est le visage souriant et attentionné de Tuber. Il semblait fatigué mais aussi soulagé. Il prit un vers d’eau et me fit boire, sachant que je devais mourir de soif. Lorsque le verre fut vide, j’ai dis mes premiers mots de femme nouvelle : « Encore… soif… ». Après coup, je me suis maudite pensant que j’aurais pu trouver plus romantique comme phrase pour celui qui m’avait veillé durant cinq jours complet. Mais sur le moment, j’avais terriblement soif et faim. Après m’être hydratée, Tuber me fit manger une pomme. Après seulement, j’ai eu assez de force pour l’embrasser longuement et lui dire tout les sentiments que j’éprouvais pour lui. 

Ayant oublié pas mal de chose pour ne pas dire toute la cérémonie d’exorcisation, Tuber entreprit de me raconter comment cela c’était passé. A l’aide de mes souvenirs précédant la cérémonie et de ce que m’a raconté Tuber, je vais essayer de poser sur le papier l’enchainement des choses.

J’ai relaté, plus haut dans ce livre comment j’avais été amenée à rencontrer la prêtresse Emiade suite à une conversation que j’avais eu avec ma marraine Ozélie sur mes problèmes de possession et des drames en découlant. J’avais à cette époque fait un premier pas vers ma libération.

Malheureusement je avais du mettre de coté ce processus car la mort de Hikikomorï survient juste ensuite en me propulsant à ma place actuelle, ne me laissant plus le temps de penser à moi mais uniquement à l’Ordre. Ce fut d’ailleurs une période durant la quelle mon démon ne se fit plus sentir. J’imagine que le stress et la focalisation sur des buts très précis m’ont permit de le repousser momentanément. 

Lorsque les choses ont commencé à se calmer et que la guilde pris son envole, j’ai eu plus de temps pour moi. C’est à ce moment que le démon se manifesta, me rappelant douloureusement sa présence que j’avais eu tendance à mettre de coté. A cet instant je me suis rappelé du premier pas que j’avais fait avec la prêtresse Emiade. Et j’ai décidé de la recontacté.

J’ai essayé de retranscrire au mieux plus haut notre échange, le combat caché entre la prêtresse Emiade qui voulait m’amener à la lumière et le démoniste Taurus qui cherchait à me faire poursuivre ma voie. Les deux me promettant une vie meilleure.
Après cette conversation, je me suis retourné vers mes proches pour discuter de ce choix que j’avais à faire. Ils m’ont tous bien compris, malgré quelque réticence de ma protégée et m’ont tous promis de me soutenir quelque soit mon choix. Après quelques temps de réflexion, j’ai pris ma décision. J’allais me débarrasser de cette malédiction et accepter l’offre d’Emiade. Lorsque je l’ai annoncé, j’ai senti que Kotory était fâchée contre ce choix. J’ai tenté de lui expliquer que cela serait mieux pour moi et pour tout le monde. Elle semblait avoir compris, mais il rester toujours de la colère en elle concernant ce choix.

Forte de ma décision, je suis partie l’annoncer à Emiade. Taurus était présent et il semblait déçu de ce choix car il perdait une démoniste qui aurait pu être son disciple, mais il comprenait également se choix. Emiade entreprit de rapidement rassembler les gens nécessaires à la cérémonie et me donna rendez-vous quelques jours plus tard. 

Le grand jour étant arrivé, je me suis rendue à la cathédrale avec Tuber à mes cotés. J’étais très stressée et sa présence à mes cotés m’a énormément aidé. Il m’a paru très fort, malgré la peur qu’il devait avoir pour moi. Si tôt arrivé, Emiade nous emmena dans son bureau. Elle nous plaça tous de façon très précise. Les personnes présentes pour l’exorcisation était : Emiade, Konrad, la comtesse Vestia et Tuber. Chacun pris palace au 4 coins d’un carré et je me retrouvais au centre.
Je me souviens juste des premières paroles de la prêtresse, cherchant à défier le démon m’habitant. J’ai senti qu’il s’approchait, qu’il essayait de s’emparer de moi. J’ai résisté, ayant peur de ce qui pourrait arriver. Mais au final sa puissance était telle qu’il prit possession de moi. A partir de ce moment, je ne me souviens de rien. Mes seuls souvenirs sont de cours flash qui font de temps en temps surface. 

Ce que je sais de la suite, c’est que cela a été très violent. Tuber en a été choqué. La prêtresse Emiade a du se reprendre à trois fois pour réussi à faire fuir le démon et elle en est ressortie très affaiblie. 

Voilà pourquoi je suis actuellement alitée à la cathédrale. Tuber s’occupe à merveille de moi, m’apportant de quoi lire et il m’a ramené mon cahier personnel afin que je puisse y consigner ce morceau essentiel de ma vie. 

Durant son absence, j’ai essayé de lancer un petit sort que j’avais appris au début de ma formation. Il m’a été impossible de réussir. La langue même de ce sort me semblait incompréhensible. C’est à ce moment que j’ai réalisé l’étendu du changement. Je n’ai plus aucun pouvoir ni aucune puissance. Je suis redevenue l’égale d’une fille de la rue sans plus rien pour me défendre ni défendre les membres de l’Ordre.

Cela m’a plongé dans une intense réflexion sur mon devenir. Chose que je n’avais pas fait avant de prendre ma décision. Je me disais que je verrais après… Mais l’après c’est maintenant ! Deux questions reviennent sans cesse dans ma tête. La première concerne Tuber : il m’a toujours connu forte et puissante, est-ce que le fait que maintenant je sois l’égale de n’importe quelle fille va changer quelque chose entre nous ? La seconde question attrait à l’Ordre des Dragons Rouge : Suis-je encore digne de leurs commander alors qu’ils sont tous milles fois plus puissant que moi ?

Je sens que ces questions vont me suivre et qu’il me sera difficile d’y répondre dans l’immédiat. Quoiqu’il en soit, il est temps pour moi de refermer ce cahier et de le confier précieusement à notre archiviste. Il ira rejoindre notre bibliothèque et qui sait, peut-être qu’un jour il pourra être utile à quelqu’un d’autre.


Sylycya Féru


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 11:06 (2011)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie Répondre en citant

Partie 2


Introduction


Cela fait maintenant plusieurs semaines que je n’ai plus rien écrit. Depuis mon exorcisme par la prêtresse Emiade. Et je pense qu’il est grand temps de reprendre ma plume pour vous conter la suite de mon histoire. 
Pour les personnes n’ayant pas eu l’occasion de lire « les aléas d’une vie de démoniste » je vais rapidement faire un résumer de mon passé pour que vous puissiez suivre mon histoire.

Née d’une famille bourgeoise de la cité d’Hurlevent, j’ai très jeune eu des prédispositions pour la magie. Voyant cela, ma famille m’envoya dans une très réputée école de magie de la ville. J’y ai poursuivi de très bonne étude jusqu’au jour où, tombant sur un livre interdit, je découvris la magie de l’Ombre. A partir de ce moment ma vie changea radicalement et je passais mon temps à étudier cette magie dangereuse mais au combien intéressante et variée. Tout ce passa très bien durant de nombreux mois. Mais un jour un arcaniste commença à me persécuter. N’y tenant plus, je lui ai lancé une malédiction le rendant aphone. Les mages de l’école étaient horrifié et me renvoya sur l’heure de l’établissement.

Je me suis retrouvée à la rue. Je décidai donc de parcourir le pays pour apprendre tout ce que je pouvais des arcanes et de la magie de l’Ombre principalement. C’est lors d’un de ces voyages que je rencontrai Véra, une jeune druide appartenant à l’ordre des Dragons Rouge. Après une première rencontre des plus houleuses, nous sommes vite devenues inséparable. C’est elle qui m’introduit dans l’ordre.

Quelques mois plus tard, je fus prise d’une crise grave. Je perdis contrôle de mon corps et sombrait dans le néant. A mon retour, j’ai découvert le cadavre de Véra salement amoché. Cela c’est reproduit plusieurs fois avec toujours des cadavres autour de moi. Il m’a fallu du temps pour me rendre compte que j’étais la source de cette folie meurtrière et que j’avais tué ma meilleure amie. 

Durant cette même période, j’ai rencontré un homme. Cela s’est passé sur une plage près du Sombrerivage alors que j’allais à la plage avec Ozélie et certains membres de l’Ordre des Rêves Eternel. Il semblait tout timide et me regardait du coin de l’œil. Quelques jours plus tard et sous la pression d’un de ces amis, il m’invita à danser. Ce fût le début d’une grande histoire d’amour qui dure encore. Cette personne était Tuber. 

En parallèle, j’ai prévenue ma marraine, Ozélie, du mal qui me rongeait. Elle me conseilla d’aller voir la Grande Prêtresse Emiade. C’est ce que je fis. Elle me proposa une exorcisation me promettant de me guérir de mon mal. 

L’histoire est ensuite doucement tombée dans l’oublie car les choses se sont enchainées. La blessure mortel de notre Généralissime puis sa mort et enfin ma nomination, moi simple éclaireuse des Dragons Rouge, à la tête de l’Ordre.
Ma prise de pouvoir, le stress engendré par celui-ci et les restructurations que j’ai entrepris ont repoussé le démon qui s’acharnait sur moi. Du moins durant un moment. Heureusement pour moi, ma rechute eu lieu loin de toute vie et personne ne fut blesser. Mais cela a eu l’effet de me rappeler la proposition d’Emiade. 

Après quelques âpres discussions avec Emiade, Taurus et Kotory, j’ai pris ma décision de me soumettre à une cérémonie d’exorcisation. Le moment a été très dur pour moi car après la cérémonie, je me retrouvais sans aucun pouvoir et dépendante des personnes m’entourant. Ca été très dur à gérer, car j’ai toujours compté que sur moi-même pour avancer dans la vie. 

C’est ainsi que vous me trouvez aujourd’hui devant ce journal : à la tête d’un Ordre d’élite que j’adore, sans pouvoir et avec un homme que j’aime. Bref je nage en pleins bonheur !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:17 (2018)    Sujet du message: [Syly] L'Histoire d'une Reconvertie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les ombres noires Index du Forum -> les ombres noires -> Bibliothèque de l'histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com