les ombres noires Index du Forum
 
 
 
les ombres noires Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Saintebarbe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les ombres noires Index du Forum -> les ombres noires -> Bibliothèque de l'histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 12:53 (2011)    Sujet du message: Saintebarbe Répondre en citant

Description physique


Saintebarbe est un nain, il n’y a aucune chance de se trompé là-dessus. Quasiment plus large que haut, une longue barbe toujours bien soignée et un visage bourru, en bref tout ce qui fait qu’un nain est un nain.


Il est constamment vêtu d’une lourde armure de plaque, mais sans que cela ne porte trop préjudice à ses déplacements. Il en possède deux. La première est étincelante et marqué du seau de sa famille. Il ne la porte que lors de grand évènement. La seconde porte les marques de nombreuses mêlées furieuses, de coups d’épée ou d’haches, de griffure de monstre. Elle est recouverte de rune naine lui octroyant ainsi de nombreuses magies. Croché sur son dos, un bouclier métallique marqué d’un sceau, à la ceinture, un marteau de guerre nain.


Plusieurs cicatrices lui strient le visage. Cela lui donne un air sauvage et peu avenant.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 12:53 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 12:54 (2011)    Sujet du message: Saintebarbe Répondre en citant

Description psychologique


Saintebarbe est quelqu’un d’assez taciturne. Du fait de son éducation et de sa profession, il a toujours été plutôt en retrait lors des discussions, mais lorsque quelque chose ne lui convient pas, il sait taper du point sur la table. Par contre, dés qu’il a donné son consentement à une action, il s’y tiendra sans jamais fléchir.


Il est relativement extrémiste dans sa pensée. Les années d’étude et de combats qui ont fait de lui un paladin n’ont pas aidé à clamer se coté-ci de sa personnalité. Il se battra toujours avec hargne contre tout ce qui est contraire à la « Lumière ». Son comportement l’a amené à être contacté par les « Ecarlates ». Pour le moment il n’a pas encore répondu à leur invitation, mais cela ne tardera pas à être fait.


Au combat c’est l’inverse, il est toujours en première ligne, prêt à en découdre avec le premier ennemi passant à portée de son marteau et ne s’arrêtant que lorsque l’ennemi est décimé. Il ne connait pas la pitié lors du combat et un ennemi le suppliant à meilleur temps de rapidement se relever s’il veut mourir dignement une arme à la main.


Peu porté sur la beuverie, il refuse néanmoins jamais une bonne bière. Mais jamais il ne perdra pied et s’assurera de toujours garder le contrôle de ses actes. 


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 15:57 (2011)    Sujet du message: Saintebarbe Répondre en citant

Histoire


La jeunesse


Né d’une famille noble de Forgefer, Saintebarbe a été éduqué de façon très strique. Ces parents le destinaient à entrer dans l’administration royale comme son père et le père de son père. Mais déjà très jeune le verbe l’intéressait bien moins que les luttes dans la cours de son école. L’appréciation de ces professeurs lui interdisait l’entrée des écoles d’administration.


Ces parents, pour punir cet échec, l’envoyèrent en pension dans un monastère espérant que le calme apaisant des moines de lumière le calmerait et lui permettrait de relancer sa carrière. Le contacte des moines et la sévérité des lieux lui plu beaucoup. Il buvait les paroles des moines, revivait dans ces cours d’histoire les grands combats passés, les luttes féroces de l’ombre et de la lumière. Au fil du temps, il devenait très pieu. Il se recueillait de longue heure, il étudiait avec assiduité les textes sacrés. Mais malgré cela il restait très bagarreur et relativement violant. Les moines cherchaient une solution pour Saintebarbe et il était très clair pour eux que jamais il n’accepterait le chemin qu’avaient tracé ces parents.


La solution arriva avec un messager des hautes instances de l’ordre. Le message concernait la recherche de garde/moines pour protéger un convoie spirituel. Voyant là un moyen de canaliser la violence du nain, ils l’envoyèrent protéger le convoie.


L’expérience lui plu beaucoup, c’est d’ailleurs lors de ce voyage qui connu son premier combat et sa première mêlée. En tant que jeune moine-soldat, il se trouvait en dernière ligne, mais il pu ressentir la puissance qui se dégageait de ce combat. Pour lui tout s’éclairait, sa vie sera dans les mêlées et sous l’étendard de la lumière.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 16:13 (2011)    Sujet du message: Saintebarbe Répondre en citant

La progression


Dés ce moment, il était de tous les convoie, de toutes les batailles. Au fil des combats, il se fit remarqué. D’abord par les hommes servant sur sa ligne. Voyant qu’il savait se trouver au bon endroit au bon moment ils le suivaient. Très vite, il fût reçu comme chef de ligne. Il apprit durement le commandement aux troupes. Il dut s’imposé à force d’exploit sur le champ de bataille, seul acte juger convenable par ces hommes.


A coté de cela, il restait très pieu. Avant chaque combat il passait au moins une heure à prier la lumière de venir lui éclairer le chemin et après chaque victoire, il priait à nouveau pour l’âme de ces frères d’arme tombé avec honneur. Malgré la guerre, il faisait le maximum pour suivre le code de son monastère.


Le point d’ombre dans cela était sa famille. Elle avait refusé tout net le parcourt qu’il avait décidé de suivre. La guerre n’était pas une voie pour un notable et encore moins pour leurs fils. Ils tentèrent de le dissuader par la menace ou par l’appât du gain, mais rien n’y faisait, pour rien au monde il n’aurait quitté les champs de bataille. Ils finirent par l’ignorer, préférant porter leurs attentions sur son jeune frère.


Son coté pieu et ses compétences en combat lui fit connaitre un grand-prêtre. Il cherchait à monter une armée afin d’aller porter la guerre dans les sombres-contrées. Il n’en fallait pas plus pour décider Saintebarbe à le rejoindre. Il se fit nommé au grade de porte-étendard. Place renommée mais excessivement dangereuse car c’était la cible de prédilection des armées ennemies. On lui remit l’étendard, un bélier de combat et trente hommes pour le protéger. Son rôle était de se maintenir coute que coute sur son bélier et toujours s’assurer que l’étendard était à la vue de tous.


Muni d’un marteau de mauvaise facture et d’un bouclier bien abimé par les précédents combats, il s’élança à la tête de ces trente hommes. Le combat fut rude. Les coups volaient de partout et le bruit des armes sur les cuirasses ou les boucliers sonnait de toute part. Rapidement submerger, son groupe n’a pas résisté. Il s’est retrouvé seul sur sa monture, jouant de son arme, écrasant les têtes, broyant les membres. Il était comme porté par la lumière. Son bouclier stoppait les coups et assommait ses assaillants. Mais peu à peu sa force le quittait, ses coups se faisaient moins fort. Il savait qu’il allait mourir, mais au dernier moment une trompette a sonné au loin. L’armée adverse s’est détournée du combat. Etant à bout de force, il s’est écroulé sur sa monture.


Cette victoire à l’arrachée lui a valu tout les honneurs une fois de retour au campement. Le grand-prêtre le nommait chevalier de l’ordre et de ce fait lui ouvrait les portes de la gloire. En effet, ce titre lui donnait le droit de posséder ce qu’il se faisait de mieux en équipement et des hommes à son service. Il avait également le droit de posséder ses propres armées et son étendard.


C’est donc à la tête de ses hommes qui poursuivi la croisade. Les victoires s’enchainèrent et l’avancée était spectaculaire. C’est donc aguerri au combat qu’il est revenu au monastère. Et malgré son titre de chevalier, il renvoyait ces hommes et repris sa vie monastique attendant la prochaine grande croisade.


Revenir en haut
Syly
membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2011
Messages: 49
Localisation: Genève

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 15:25 (2011)    Sujet du message: Saintebarbe Répondre en citant

Le présent


Après de nombreuses années passées à alterner entre les phases de guerre et les phases monastiques, Saintebarbe passablement fatigué par sa vie, décide de s’éloigner de ses obligations pour parcourir les routes accompagné de son bélier, son bouclier et son écuyer. C’est ainsi qu’il est arrivé à Hurlevent.


Sa première action a été de se présenté au grand prêtre et de proposer ses services. Une telle offre venant d’un vétéran était une aubaine pour le clergé. Après un rapide passage chez le grand maitre paladin, il prit ses appartements dans une chambre spartiate appartenant à l’église et s’est présenté en armure de parade le lendemain à la cathédral afin de prendre en charge la traque des disciples de l’ombre en ville d’Hurlevent.


Le travail était difficile car rare étaient les personnes qui affichaient leurs appartenance au culte noir en ville. Mais à force de travail et de recherche, Saintebarbe arrivait à mettre la main sur quelques membres. Après un interrogatoire serrer dans le but d’en savoir plus sur l’organisation en ville, les sentences tombaient. Le nain n’hésitait pas à distribuer des passeports pour le bagne à vie pour les plus dociles et des voyages sans retour pour les plus récalcitrants. Son passé à guerroyer contre les forces de l’ordre ne laissait pas beaucoup de place à la pitié ni à la retenue.


Son travail était apprécié, mais aussi très critiqué par le clergé et le gouvernement. Ces méthodes radicales faisaient avancer la lutte, mais les exécutions sur la place publique choquaient les braves gens de la cité. C’est dans ce cadre qu’il fit la connaissance des « écarlates ». Ce groupe d’extrémiste de la lumière partageait les mêmes valeurs que le nain. Mais Saintebarbe n’aimait pas les étiquettes et encore moins appartenir à un groupe, même si celui-ci partageait son sens de la vie.
C’est pourquoi il tarde encore à leur répondre.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:44 (2018)    Sujet du message: Saintebarbe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les ombres noires Index du Forum -> les ombres noires -> Bibliothèque de l'histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com